Passer l’hiver dans les îles grecs

wpid-dscn5455-resized-1600.jpg

Que faire quand l’hiver arrive et que l’on voyage à vélo ? Certains décident de continuer la route coûte que coûte et dans n’importe quelles conditions mais comme rouler sous la neige c’est pas trop mon truc j’ai préféré m’arrêter et passer du bon temps dans les îles grecs tout en essayant de ne pas trop taper dans le budget du voyage !

Pour cela, je suis passé par les sites helpx et workaway qui permettent, en échange de quelques heures de travail par jour, d’être nourri, logé et blanchi ! C’est l’occasion de donner un coup de main à des projets qui nous tiennent à coeur et aussi un très bon moyen de rencontrer des locaux.
En décembre je me suis d’abord arrêté deux semaines sur l’île d’Evia pour aider Giorgos dans son projet de permaculture. Si, comme moi avant d’y aller, vous ne savez pas trop à quoi ça correspond, voici la définition qu’en donne Wikipedia :
[La permaculture] vise à créer une production agricole durable, très économe en énergie (travail manuel et mécanique, carburant…) et respectueuse des êtres vivants et de leurs relations réciproques, tout en laissant à la nature « sauvage » le plus de place possible.
Initialement j’y allais pour ramasser des olives mais la saison a été plus courte que prévue et je n’ai finalement fait que 2 jours de cueillette ! Ça s’est avéré être plutôt une bonne chose parce que la cueillette des olives c’est sympa mais un peu répétitif ! Du coup j’ai pu découvrir certains aspects pratiques de la permaculture ; notamment comment on prépare un sol et comment on plante un millier de gousses d’ail ou encore comment faire une clôture à moindre effort en utilisant les branches issues de la taille des oliviers. Après, deux semaines ça passe vite mais ça m’a quand même donné un aperçu très intéressant de ce mode de pensée et d’action ! Je serais bien resté mais je devais retrouver mes parents venus passés Noël avec moi à Athènes…

Suite de l’article après le diaporama !

Ensuite début janvier après avoir passé un peu de temps à Athènes pour choisir mon nouveau vélo (cf article précédent pour ceux qui ne suivent pas), j’ai pris un ferry pour rejoindre l’île de Milos. Milos ? Ça me dit quelque chose… Ah oui bien sûr, c’est là où on a trouvé la fameuse Vénus de Milo (ancienne orthographe de l’île) ! Bon alors on l’appelle Vénus, déesse romaine mais il s’agirait plutôt d’Aphrodite, son équivalent grec.
Bref, sur ces considérations archéologiques me voilà donc débarqué à Milos où je vais finalement passer presque 4 semaines ! Je suis logé chez Pantelis mais comme il habite la majeure partie de l’année à Athènes, c’est sa mère âgée de 92 ans qui m’accueille ! Ancienne interprète au parlement européen elle parle couramment grec, anglais, français et allemand ! Elle a fait plein de choses dans sa vie et est très cultivée ; c’est passionnant de discuter avec elle. Dans la maison vit également Apostolis, homme à tout faire, il s’occupe de tous les petits travaux à faire sur la propriété. Car oui il y a matière à s’occuper dans les alentours ! Ils habitent un coin reculé de l’île et possèdent de nombreux hectares plus ou moins aménagés et beaucoup de choses ont besoin d’être réparé/rénové. Quelques jours après mon arrivée, Mathieu, un autre “volontaire” est venu aider. En France il est rénovateur de bâtiment ancien et avec lui j’ai pu apprendre à faire des murs en pierre sèche. Du coup pendant 2 bonnes semaines nous avons remis debout 2 murs qui s’étaient effondrés. C’est un travail intéressant, ça fait marcher les mains et la tête même si au bout d’un moment ça devient un peu répétitif et j’étais content de m’arrêter là.
En général on travaillait le matin et l’après-midi était libre, ce qui nous a laissé le temps de visiter l’île. On en a bien profité sachant que le décor était magnifique, les photos qui suivent en parleront mieux que moi !

 

2 thoughts on “Passer l’hiver dans les îles grecs

  1. Beau travail, les murs sont jolis, les paysages magnifiques, l’eau turquoise, le ciel bleu, bref, ça donne envie! D’ailleurs, vu la taille des bateaux sur la première photo de la 2ème série, ça doit être bien touristique l’été non?

    1. Ah oui la Grèce en été c’est pas aussi tranquille et paisible ! Il y a la foule qui débarque et ça me plairait pas du tout je pense.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *