Flashback Croatie : des terres humides aux côtes ensoleillées

wpid-dscn0880-resized-1024.jpg

Cet article aurait dû être publié il y a plusieurs mois déjà mais n’ayant pas été terminé il est resté à l’état de brouillon. Nous trouvions cependant dommage de ne pas vous en faire profiter, nous le publions donc maintenant même s’il est un peu anachronique.

La porte des Balkans s’ouvre et nous voilà déjà dans notre 5ème pays. Après un bref passage de quelques jours en Slovénie, nous découvrons à chaque tour de roues le nord de la Croatie, ses grandes forêts et son aspect très rural. Ici c’est le chou qui domine les potagers et c’est un monde très simple qui s’offre à nous. Le feu crépite dans chaque cheminée et quelques odeurs de soupe s’échappent des maisons. Cet environnement prend même une touche mystérieuse et mélancolique lorsque la pluie vient contraster les couleurs vives de l’automne.

La pluie, c’est peut-être bien grâce à elle que nous faisons halte à Kuterevo pour quelques jours. Kuterevo est un petit village qui abrite un refuge pour ours orphelins. Antoine y avait fait du volontariat il y a plusieurs années et c’est donc aux côtés de ces ours que nous trouvons à notre tour un abri pour contrer une météo qui s’acharne à nous tenir dans l’humidité.

Ces trois jours sont pour nous source de grand bonheur. Les journées sont rythmées par les échanges, les soirées et les quelques heures de travail dont une bonne partie sous la pluie. Le temps file à une vitesse folle signe de moment de bonheur.

Un grand merci à Ivan (responsable de l’association), Amélie, Mathilde, Suska, Stacy, Tim et Elenna. Le temps s’est arrêté ici et c’est grâce à vous.

Après cette pause bien méritée, voilà le temps du départ. Par chance le soleil est de retour et nous invite à charger à nouveau nos montures. Un dernier repas tous ensemble et, juste avant notre départ, une petite cérémonie durant laquelle on se voit remettre un petit ours en bois signe de notre court engagement ici.

C’est le cœur serré et la tête remplie de souvenirs que nous quittons ce lieu magique.

Deux jours plus tard, encore plongés dans les souvenirs de Kuterevo, nous apercevons la mer.
Comme dans un songe, la côte et ses îles s’ouvrent à nous. Pour nous réveiller de cette vision inattendue, le soleil fait à son tour son apparition comme pour nous inviter à descendre de la montagne et venir se noyer dans la chaleur de ses rayons. C’est donc après une descente de plusieurs kilomètres que nous arrivons à l’altitude zéro. Nous voilà maintenant et pour les semaines qui suivent au bord de la mer adriatique à jongler entre la côte et les îles croates.

Tim

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *